Côte d’ivoire / Enlèvement et risque de mort d’un soldat: La Fidhop lance un S.O.S au chef de l’état Ouattara

27

ENLÈVEMENT ET RISQUE DE MORT D’UN SOLDAT :

LA FIDHOP LANCE UN S.O.S AU CHEF DE L’ÉTAT ALASSANE OUATTARA.

COMMUNIQUE DE LA FIDHOP :

C’est totalement désemparée, en pleurs, que l’épouse de l’ex-Adjudant à la retraite anticipée de l’Armée nationale de Côte d’Ivoire qui servait à AKouedo, TROH Dagobert, a fait irruption dans les bureaux d’Abidjan de la Vice-présidente de la FIDHOP en charge des Questions juridiques et judiciaires, Me Roselyne AKA-SERIKPA, le vendredi 4 Juin 2021 après-midi.

En effet, Mme TROH et les siens ont effectué tant de recherches, à la Direction de la Surveillance du Territoire (DST), à la Brigade de Recherches de la Gendarmerie d’Abidjan-Plateau, à la Police Judiciaire, et même à « Sebroko », l’ex-siège de l’ONUCI ; mais aucune trace de l’ex-Adjudant.

Celui-ci fut enlevé à son domicile, dans la nuit du 26 Mai 2021, à 23 heures, en présence de son épouse et de ses enfants, dont un petit garçon de neuf ans.

Cet enlèvement fut opéré par une trentaine de personnes encagoulés et armés jusqu’aux dents, à bord de véhicules pick-up et double-cabines, avec des plaques d’immatriculations jaunes, appartenant à l’évidence à l’administration de Côte d’Ivoire.

Ces personnes se réclamant pourtant de la Police nationale de Côte d’Ivoire, n’ont cependant présenté aucun mandat d’arrêt ni de mandat d’emmener.

Au regard de cet enlèvement fort inquiétant et inexpliqué, La FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie politique) a décidé de lancer le présent Appel au secours au Chef de L’État Alassane OUATTARA, Chef suprême des Armées de Côte d’Ivoire.

Parce qu’en plus, selon Mme TROH, l’ex-Adjudant est un grand malade qui prenait quotidiennement des médicaments. Ce qu’il n’a plus fait depuis le 26 Mai.

La FIDHOP sollicite donc, très urgemment, l’intervention du Chef de L’État, afin de sauver M. Dagobert TROH (en espérant qu’il soit encore en vie).

La FIDHOP considère que le Ministre de la Défense, ainsi que le Commissaire du Gouvernement sont personnellement alertés dans ce dossier.

Fait à Abidjan, le 5 Juin 2021

Dr BOGA SAKO GERVAIS

Président de la FIDHOP

Ecrivain-Politique.