Historique de la Fidhop

49

La FIDHOP est la somme de plusieurs années d’engagement et de militantisme au service des Droits de l’Homme.

En effet, c’est en 1994 que Dr BOGA Sako Gervais s’inscrivis à la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (la LIDHO) ; où il occupa les fonctions de Président de la Section de Bouaké, de 1996 jusqu’à sa démission en 2005.

En 2005, Dr BOGA est sollicité par les fondateurs de l’ONG APDH : Actions pour la Protection des Droits de l’Homme, pour occuper le poste de Président national. De là, en 2007, il fera son entrée à la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) ; ce qui le contraint de démissionner de l’APDH pour incompatibilité.

Nommé par décret présidentiel avec les autres membres de la CNDHCI, pour un mandat de cinq ans non renouvelable et élu Secrétaire Exécutif de cette institution, Dr BOGA Sako Gervais deviendra, aux côtés de la Présidente de la CNDHCI, l’ex-Ministre des Droits de l’Homme Victorine WODIE, l’une des pièces maîtresses de la création de la CNDHCI.

Ces hautes responsabilités à la CNDHCI permirent à Dr BOGA d’effectuer une importante mission de renforcement des capacités aux Etats-Unis d’Amérique, à l’invitation du Département d’Etat et de prendre part, au nom de la République de Côte d’Ivoire, à la 6ème Session de l’EPU (l’Examen Périodique Universelle) du 30 Novembre au 11 Décembre 2009, au siège du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme à Genève, en Suisse.

Ainsi, grâce à toutes ces expériences, le Défenseur chevronné et passionné des Droits de l’Homme fera appel à des collègues de l’Université et des amis, pour créer de la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique, en abrégé : FIDHOP.