Le message du président-fondateur aux Fidhop

50

LE MESSAGE DU PRESIDENT-FONDATEUR AUX FIDHOP :

L’Être humain est une créature de Dieu ; il est créé à l’image de DIEU.

Le bien-être de l’Être humain doit constituer la finalité de tout projet social et le respect des Droits de l’Homme doit représenter l’essentiel de tout développement.

Les préoccupations de l’Être humain, notamment les Droits de l’Homme, doivent être au centre des programmes et des actions politiques.

Or, les Droits de l’Homme ne peuvent être aisément garantis et protégés que dans l’Etat de droit, gouverné selon des normes démocratiques.

C’est pourquoi, en réponse aux déviations et au dépérissement de la vie politique constatés dans la plupart des Etats africains, qui se caractérisent par des violations massives et gravissimes des Droits de l’Homme,

Il est créé LA FONDATION IVOIRIENNE POUR L’OBSERVATION ET LA SURVEILLANCE DES DROITS DE L’HOMME ET DE LA VIE POLITIQUE ; en abrégé : FIDHOP.

(Préambule des Statuts de la FIDHOP)

Ces paroles, que j’ai transcrites dans l’avion qui me ramenait de mon premier Pèlerinage en Terre Sainte, en Israël, en Novembre 2008, traduisent à la vérité ma conception profonde des Droits de l’Homme et elles constituent le fondement de toute ma conviction et de mon engagement à défendre les droits de tout Être humain.

C’est à cette aventure merveilleuse et passionnante d’Humaniste – mais bien périlleuse parfois, face aux adversités de l’inhumanité – que je vous invite.

Notre ambition de changer le monde pour le rendre meilleur doit nous rendre invincibles !

ET DIEU NOUS Y AIDERA…