Qu’est-ce que la Fidhop

203

La Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique, en abrégé : FIDHOP, est une institution de la société civile ; elle est non étatique, non confessionnelle, apolitique et indépendante.

La FIDHOP est créée conformément à la loi n°60-315 du 21 Septembre 1960 de la République de Côte d’Ivoire ; enregistrée sous le n°943/ PA du 1er Avril 2009 ; selon le Récépissé n°881 PA/SG/D1.

Le siège de la FIDHOP est fixé à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Depuis 2011 où le Président-Fondateur s’est retrouvé en exil en Europe, avec pour résidence en Italie, la FIDHOP a vu se créer plusieurs Délégations et des Sections à travers l’Europe et dans les Amériques. Ainsi, en dehors du Bureau Exécutif National basé à Abidjan et que Préside le Dr BOGA, ont été créées jusqu’en fin 2020 :

– La FIDHOP-Italie ;

– La FIDHOP-FRANCE, (qui a été exceptionnellement déclarée en France, à la Préfecture de Paris 15ème, en date du 19 Novembre 2019, selon la Loi du 1er Juillet 1901 et sous le numéro W751249714) ;

– La FIDHOP-Royaume-Uni ;

– La FIDHOP-Belgique ;

– La FIDHOP-SUISSE,

– La FIDHOP-Scandinavie, avec pour résidence à Copenhague, au Danemark ;

– La FIDHOP-Allemagne ;

– La FIDHOP-Tunisie ;

– La FIDHOP-Mexique ;

– La FIDHOP-CANADA, qui dispose des Sections suivantes : Toronto, Grand Nord Ontario, Montréal, Sudbury, Ottawa ;

– La FIDHOP-ETATS-UNIS ;

– La FIDHOP-Nigéria ;

– La FIDHOP-Mauritanie ;

– La FIDHOP-Australie…

Historique

La FIDHOP est la somme de plusieurs années d’engagement et de militantisme au service des Droits de l’Homme.

En effet, c’est en 1994 que Dr BOGA Sako Gervais s’inscrivis à la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (la LIDHO) ; où il occupa les fonctions de Président de la Section de Bouaké, de 1996 jusqu’à sa démission en 2005.

En 2005, Dr BOGA est sollicité par les fondateurs de l’ONG APDH : Actions pour la Protection des Droits de l’Homme, pour occuper le poste de Président national. De là, en 2007, il fera son entrée à la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) ; ce qui le contraint de démissionner de l’APDH pour incompatibilité.

Nommé par décret présidentiel avec les autres membres de la CNDHCI, pour un mandat de cinq ans non renouvelable et élu Secrétaire Exécutif de cette institution, Dr BOGA Sako Gervais deviendra, aux côtés de la Présidente de la CNDHCI, l’ex-Ministre des Droits de l’Homme Victorine WODIE, l’une des pièces maîtresses de la création de la CNDHCI.

Ces hautes responsabilités à la CNDHCI permirent à Dr BOGA d’effectuer une importante mission de renforcement des capacités aux Etats-Unis d’Amérique, à l’invitation du Département d’Etat et de prendre part, au nom de la République de Côte d’Ivoire, à la 6ème Session de l’EPU (l’Examen Périodique Universelle) du 30 Novembre au 11 Décembre 2009, au siège du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme à Genève, en Suisse.

Ainsi, grâce à toutes ces expériences, le Défenseur chevronné et passionné des Droits de l’Homme fera appel à des collègues de l’Université et des amis, pour créer de la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme et de la vie Politique, en abrégé : FIDHOP.

Spécificités
La FIDHOP se distingue des autres structures des Droits de l’Homme par deux spécificités.

D’une part, elle s’approprie le fondement divin des Droits de l’Homme tel qu’affirmé dans la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis de 1776 :

« Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. »

D’autre part, la FIDHOP soutient que la vie politique représentant, surtout en Afrique, le principal foyer source des violations massives des Droits de l’Homme, c’est dans le milieu politique que doivent s’orienter les dénonciations et sensibilisations, si l’on veut défendre et protéger lesdits droits dans les sociétés africaines.